« Se construire citoyen » : L’école Victor Duruy sous les feux de la rampe

 

Après avoir planché, deux ans durant, sur la thématique de « Se construire citoyen« , l’école Victor Duruy et l’ensemble des acteurs de la communauté scolaire de ce quartier du Vernet ont été mis à l’honneur, ce mardi, à la faveur d’une bien sympathique cérémonie de remise du 2e prix du concours national organisé par la Fédération des Délégués Départementaux de l’Education Nationale (DDEN). La présence de Michel Rouquette, Directeur académique des services de l’éducation nationale, de Nathalie Beaufils, maire-adjointe de Perpignan en charge de l’éducation, mais aussi celle de Robert Piquet, conseiller national de la Fédération des DDEN et de Carmen Esclopé, présidente départementale de l’Union éponyme, conféraient une certaine solennité à l’événement.

Maître d’oeuvre de ce beau challenge réussi par son école, la directrice, Claudie Girona, remercia les participants, et en particulier Robert Piquet, l’initiateur du projet. « Sans vous, cette belle aventure n’aurait pas été possible. Merci, M. Piquet, de nous avoir accompagnés et encouragés tout au long du projet »  a-t-elle ajouté avant de confier à deux délégués de classe le récit de leur escapade à Paris et, notamment, leur réception au Sénat pour la remise du prix. « Nous avons ressenti beaucoup d’émotions, mais toujours positives ». Et Wail d’annoncer avec une certaine fierté la parution prochaine d’une charte de la fraternité en cours de rédaction, tandis que sa camarade Alvina concluait par ces mots chargés d’espoir : « Notre petite école a écrit, à mes yeux, l’histoire de la fraternité. »

« C’est une réussite ! » s’est exclamée, pour sa part, Mme Beaufils, maire-adjointe en charge de l’éducation, avant de « féliciter les enfants, l’équipe enseignante, les familles qui méritent tous ce prix. Ça va totalement dans l’axe des priorités du projet éducatif local de la ville qui veut développer des actions citoyennes et faire en sorte que les valeurs de la République soient partagées à l’école dans des actions très concrètes. » Mme Beaufils y voit là « une continuité temps scolaire/temps périscolaire des petits citoyens en devenir que l’on va réunir, dès l’année prochaine, dans un conseil municipal des enfants. »

Pour M. Rouquette, Directeur académique des services de l’Education nationale, « ce projet a été mené d’une façon extrêmement originale puisque vous avez essayé d’interroger les différents aspects de la vie d’une école, de la vie de votre école. Et vous avez essayé de voir comment dans les différents moments, dans les différents segments qui ponctuent la vie d’élève, eh bien, on pouvait trouver l’occasion de se construire citoyen ».

 Et l’orateur de rendre un hommage appuyé aux professeurs « qui ont été attentifs à donner ce qu’il y a de plus précieux » à savoir, « les 3 priorités de l’école publique : savoir lire, savoir écrire, savoir compter, et, évidemment, apprendre à se respecter, et respecter autrui. Cette notion de respect que nous portons au coeur de l’école et que nous essayons de faire valoir quel que soit le contexte de la société dans laquelle nous évoluons et qui est parfois une société brutale. »

 

Pour clore son propos, M. Rouquette adressa un « merci aux enseignants, mais aussi à vous, Mme la Directrice, de porter ces valeurs avec détermination et courage, ces valeurs qui feront que notre société sera plus douce pour les enfants qui vous sont confiés. »

La remise du diplôme du concours national par M. Rouquette à la directrice, Mme Girona, et celle d’une copie de la Mariane de l’Assemblée nationale  par M. Piquet ont constitué l’un des temps forts de cette cérémonie dont le caractère exceptionnel restera à jamais gravé dans la mémoire de l’équipe pédagogique, des élèves et du quartier.

C’est à la chorale de l’école  que revint l’honneur de clore cette petite fête par une belle prestation plébiscitée par un public comblé de bonheur.