Le Musée de l’École a désormais son Arbre de la Laïcité

Inauguré en septembre dernier, le nouveau Musée de l’École transplanté sur le site du collège Pons, à Perpignan, accueillait le 9 décembre, un grand nombre d’invités à la faveur, cette fois, de la célébration de la loi de 1905, par la plantation d’un Arbre de la Laïcité.

Vigies des valeurs de l’école républicaine et laïque, de nombreux DDEN du département s’étaient, tout naturellement, fait un devoir de participer à la cérémonie honorée par la présence de :

– Hermeline Malherbe,  Présidente du Conseil départemental,

– Renée Soum, fondatrice du GESA (Groupe d’Études Sociétales et Actions),

– Marie-Pierre Sadourny, Présidente du GESA et conseillère départementale en charge de l’Éducation,

– Mme Lefèvre, principale du collège Pons

S’étaient joints, également, les représentants d’associations amies de l’École : l’AMOPA, l’ADATEP, l’OCCE, la FCPE, les syndicats d’enseignants. Deux classes du collège Pons et deux autres de l’école de Fourques, accompagnées de leurs professeurs, complétaient la liste des invités.

Après les mots de bienvenue et les remerciements, la Présidente de l’Union des DDEN, Carmen Esclopé, céda la parole à la Présidente du GESA, Marie-Pierre Sadourny.

La conseillère départementale saisit, tout d’abord, l’occasion de saluer la présence de Renée Soum à qui elle succéda à la tête du GESA. Et de rappeler que ce groupe d’études sociétales célèbre, depuis quelques années, la loi du 9 Décembre 1905 de séparation des Églises et de l’État par la plantation d’un Arbre de la Laïcité. Cette plantation devenue désormais une tradition, à date anniversaire, dans notre département, s’inspire, en fait, des nombreuses cérémonies de plantations  d’Arbres de la Liberté à l’époque révolutionnaire. « Ces manifestations ont une forte valeur pédagogique. Elles permettent, notamment, aux plus jeunes de découvrir une page de notre histoire et de réfléchir aux principes qui sous-tendent la loi de 1905. Parler de cette loi, c’est l’occasion d’explication en direction des citoyens et de jeunes citoyens, comme aujourd’hui, de remise dans la lumière cette valeur républicaine extraordinaire, rempart de notre démocratie, qui permet de rassembler toutes les différences. »

La Présidente du Département, Hermeline Malherbe, s’est attachée, quant à elle, à décliner les vertus de la laïcité, avant de conclure en mettant en exergue l’excellente composition chorale  des élèves du collège Pagnol et de leurs professeurs dont l’interprétation avait fait forte impression lors de la cérémonie de plantation d’un Arbre de la Laïcité, voilà un an, dans l’enceinte de leur établissement.

Nous nous faisons un plaisir de publier, en partie, cet  hymne à la Laïcité qui magnifie les valeurs républicaines auxquelles tous les défenseurs de l’école publique se sentent profondément attachés.

Nous sommes persuadés que les élèves et leurs professeurs du collège   Pagnol ne nous  tiendront pas rigueur  de nous être approprié de leur oeuvre le temps d’un partage de nos convictions communes avec un autre public.

Merci à eux.

Laïcité

Couplet 1

La laïcité, dans nos quartiers

Pour porter la paix, il la faudra

Même différents, on s’acceptera

La devise française, c’est notre pilier

Refrain

Alors on parle, on a le choix 

Pour vivre ensemble, fiers de nos droits, 

Et toujours on garde, bien à l’esprit

La paix laïque, liberté sans prix

D’autres couplets composent la chanson sur une musique de Kendji Girac